Défi numérique

Des GAFAM qui vous veulent du bien

Dans les semaines qui viennent, nous vous proposons de revenir sur notre défi numérique en plongeant dans nos quatre scénarios-déclencheurs. Ces futurs imagés et contrastés ont servi de base de réflexion aux ateliers de codesign prospectifs de l’étape 2. 

Aujourd’hui, découvrez un Québec où, en 2040, un partenariat public-privé a octroyé aux GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) le rôle de gérer les ressources naturelles et l’énergie québécoises.

La construction des scénarios 

Les quatre scénarios déclencheurs ont été élaborés à partir d’une méthode d’analyse morphologique. Cette dernière explore de manière imagée les futurs possibles de la convergence entre transitions numérique et écologique au Québec. À l’aide du diagnostic prospectif réalisé à l’étape 1, plusieurs composantes structurantes du système « numérique » ont été identifiées et regroupées en cinq grandes variables : 

  • Place du numérique dans le système socio-économique
  • Gouvernance climatique
  • Culture et éthique du numérique
  • Contexte géopolitique des ressources
  • Travail

L’équipe a ensuite attribué plusieurs hypothèses d’évolution à chaque variable. C’est la combinaison de ces hypothèses qui crée la trame de base des scénarios, rédigés en équipe lors d’une séance créative.

Les scénarios-déclencheurs ont ainsi été construits à partir du tableau morphologique suivant:

Tableau morphologique 

 

Scénario 1: Des GAFAM qui vous veulent du bien

31 MAI 2040. Myriam se fait réveiller par l’odeur du café fraîchement torréfié par Mike, son compagnon numérique Microsoft. En lui donnant sa tasse, Mike l’informe :

– « Cet expresso a réduit ton budget carbone à 37,8g équivalant CO2 jusqu’à lundi. Mais la température extérieure est excellente, peut-être pourrais-tu aller au travail à vélo pour compenser cet impact environnemental ? »

– « Merci Mike, qu’est-ce que je ferais sans toi… Peux-tu me donner mon programme de la journée pendant que je mange en vitesse ? »

– « Certainement chère amie. Je te propose de terminer ta formation de gestion de conflit en entreprise de 8 h à 10 h 55, et de poursuivre avec l’évaluation annuelle de Félix à 11 h. Et comme tu aimes la lecture en après-midi, je te recommande la nouvelle étude Optimiser l’ambiance au travail par les algorithmes à compter de 13 h. »

Véritable GPS de vie, les activités proposées par Mike sont recalibrées en continu pour que Myriam ait les meilleures chances d’atteindre son objectif principal de devenir DRH de son entreprise d’ici la fin 2041, fier leader québécois du marché nord-américain de réemploi du matériel informatique.

Écologiste de la première heure, Myriam accueille très favorablement les changements drastiques imposés par le gouvernement depuis 2030. D’abord suspicieuse lorsque l’État a accordé aux GAFAM un accès privilégié aux ressources naturelles et à l’énergie, de plus en plus rares, elle doit avouer que ce partenariat public-privé a rempli ses promesses. Il a permis d’améliorer grandement l’éco-efficacité des petits et grands gestes du quotidien, tout en assurant une équité dans la répartition de l’effort. Elle et Maxime faisaient même partie des premières personnes au Québec à intégrer des objets connectés à la maison, pour suivre en temps réel leur empreinte environnementale. Cependant, depuis leur séparation tumultueuse, Myriam traverse une phase de remise en question. Lors d’une discussion avec sa collègue Chloé dans les toilettes de l’entreprise, exemptes de reconnaissance faciale, Myriam fond en larme. Le contrôle systématique de chaque décision et l’accompagnement personnalisé de sa performance lui apparaissent maintenant intrusifs et insupportables.

– « Est-ce que ça t’arrive de te demander si on est allés trop loin, toi? Penses-tu qu’un retour en arrière soit possible? J’ai plus vraiment l’impression d’être aux commandes de ma vie. »

– « Oui ça m’arrive d’avoir des doutes, c’est sûr. Mais bon… il faut avouer qu’on n’aurait jamais été capables de faire autant d’efforts sans l’optimisation des décisions. Le système est bien fait, et il est parti pour rester. Mais si tu as besoin de penser à autre chose ce soir, viens avec moi; on m’a invitée à un buffet de viande et de fruits exotiques organisé par les Oil Angels de Lanaudière… »

À nouveau seule, elle se tourne vers Mike qui a décodé dans le non-verbal de Myriam son désir d’accepter cette invitation. En mode crypté, il lui affiche les risques associés à ce comportement illégal. En réponse à la moue de Myriam, Mike l’informe du meilleur transport collectif pour s’y rendre et lui recommande de le mémoriser, puis de le déconnecter d’ici à son retour afin d’éviter que ses données, remontées en continu aux GAFAM, ne puissent lui causer problème.

Retour haut de page