Alimentation: Quels futurs possibles?


Les 11, 15 et 27 mai derniers, Chemins de transition a eu le plaisir de convier une vingtaine d’expert·e·s de tous horizons, à trois webinaires sur le défi de la transition alimentaire. Suivant la 1ère étape de la démarche, les participant·e·s ont été invité·e·s à enrichir la réflexion sur les Futurs Possibles de l’alimentation au Québec. Animés par Franck Scherrer et Manon Boiteux, les webinaires étaient articulés selon trois concepts rassembleurs : le bien-être, la diversité, et l’abondance. Chemins de Transition remercie l’ensemble des intervenant·e·s pour la qualité de leurs précieuses contributions à ces ateliers inédits et se réjouit de la richesse des discussions qui en ont découlé.

Comment nourrir en santé toujours plus d’humains sans épuiser les ressources terrestres dans un contexte de changements climatiques ? Voici la question centrale du Défi sur la Transition Alimentaire [en savoir plus]. Afin d’élargir l’horizon des futurs possibles du système alimentaire au Québec, ces webinaires ont mobilisé les participant·e·s autour des connaissances théoriques et pratiques sur la nutrition, l’agriculture, le bien-être animal, l’environnement, l’aménagement des territoires, et bien plus encore.

Des regards multidisciplinaires pour un défi d’ampleur

Les 20 intervenant·e·s avaient pour mission de commenter, compléter ou de remettre en question les «ingrédients du futur» cartographiés au sein du Cahier du Participant. Fruit de la veille scientifique, ce Cahier brosse un portrait global du système agro-alimentaire québécois. Il a permis aux participant·e·s, issu·e·s de disciplines et milieux professionnels très diversifiés (de l’écologie des sols à la médecine vétérinaire, de la nutrition à l’aquaponie ou encore des représentant·e·s du milieu paysan) de survoler les multiples volets de la question alimentaire au Québec et d’avoir un support partagé de réflexion. La multiplicité des expertises a permis d’identifier les caractéristiques du système alimentaire québécois, les signaux faibles et les innovations en développement au sein de la sphère alimentaire. Les intervenant·e·s se sont aussi prononcé·e·s sur les angles morts ou les controverses de certaines solutions mises de l’avant pour une transition alimentaire soutenable.

3 concepts transversaux pour guider les échanges

Ces premiers ateliers ont permis de faire dialoguer entre eux des professeur·e·s et chercheur·e·s universitaires, des représentant·e·s d’associations et de fédérations, suivant l’angle choisi pour le webinaire. Le rendez-vous du 11 mai portait sur la notion de Bien-être en alimentation, celui du 15 mai abordait la Diversité, alors que celui du 27 mai s’attardait sur l’Abondance. N’appartenant à aucune discipline spécifique et à toutes en même temps, ces 3 concepts rassembleurs et transversaux ont permis de mettre sur la table des questions partagées par toutes et tous, de générer une réflexion collective et d’apporter des points de vue et éclairages différents sur des questions complexes.

Une expérience concluante 

Les contributions des participant·e·s ont permis d’identifier des questionnements, des verrouillages et des leviers d’action qui seront au cœur de la transition agro-alimentaire. Ces échanges fructueux seront mis à profit lors de la prochaine étape, à savoir l’élaboration des scénarios. L’expérience semble également avoir été appréciée par les expert·e·s, qui y ont trouvé une arène de dialogue, propice à la rencontre d’autres acteurs et actrices engagé·e·s dans divers enjeux de l’alimentation. Voici quelques commentaires reçus des participant·e·s:

«Le concept transversal était très intéressant et utile pour permettre aux personnes qui travaillent sur l’alimentation, mais qui sont dans des domaines différents, de se rejoindre. Aujourd’hui, je ne connaissais personne à part un participant. Le fait de croiser des points de vue complémentaires permet d’enrichir notre réflexion pour nos travaux personnels. J’étais contente d’entendre parler d’entomophagie par exemple.» 

« Le Cahier du Participant donnait une bonne vision d’ensemble sur le sujet, c’était très apprécié.»

« Je connaissais de nom quelques personnes qui étaient présentes aujourd’hui et c’était très inspirant d’échanger ensemble. C’est vraiment une très belle expérience et je suis heureux de voir une très belle convergence dans les débats, même en venant de milieux très différents.»

« J’ai trouvé cette approche très intéressante. Cela m’a sorti un peu de ma zone de confort. Mais c’est super parce que ça permet d’aborder plusieurs points avec un autre angle et de rencontrer des gens qu’on ne côtoie pas nécessairement. C’est rare pour moi de dialoguer avec une nutritionniste par exemple, alors que ce sont des domaines tellement connexes. Il faut qu’on réseaute plus, qu’on se parle plus, qu’on réfléchisse ensemble sur des sujets comme la transition alimentaire. »

Les prochaines étapes : identifier et débattre des futurs souhaitables

Du 28 septembre au 10 octobre 2020, Chemins de Transition vous donne rendez-vous aux co-design prospectifs sur les futurs de l’alimentation au Québec. La programmation et les conditions d’inscription pour participer à ces ateliers de co-construction citoyens seront bientôt précisées, pour en savoir plus sur ces ateliers à venir, visitez le calendrier.

Chemins de Transition tient à remercier très chaleureusement l’ensemble des participant·e·s pour leurs précieuses contributions :

Webinaire 1 – Bien-être (11 mai) 

  • René Audet, Professeur ESG, Département de stratégie, responsabilité sociale et environnementale, UQAM
  • Paul Carrière, Professeur retraité, Faculté de Médecine Vétérinaire, UdeM
  • Sonya Charest, Biologiste, Cheffe de division Programmes publics et éducation à l’Insectarium de Montréal, Espace pour la vie (EPVL)
  • Mélanie Doyon, Professeure, Département de géographie, UQAM
  • Marie-Josée Renaud, Coordinatrice de l’Union Paysanne
  • Virginie Hamel, étudiante à la maîtrise sous la supervision de Jean-Claude Moubarac, Professeur, Faculté de médecine – Département de nutrition, UdeM

Webinaire 2 – Diversité (15 mai) 

  • Linda Collette (en remplacement de Geneviève Parent), Conseillère,Chaire de recherche en droit sur la diversité et la sécurité alimentaires (U.Laval)
  • Béatrice Dagenais, Chargée de cours, Département de nutrition (chargée de projet sur les menus durables), UdeM
  • Olivier Demers-Dubé, Directeur stratégique EAU (conseiller exécutif d’Zone Agtech)
  • Pierre-Luc Chagnon, Professeur, Faculté des arts et des sciences – Département de sciences biologiques UdeM et chercheur à l’IRBV (UdeM)
  • Marie Hélène Bacon, Chercheure et coordonnatrice du CREPPA UQAM
  • Albane Le Nay, observatrice Espace pour la Vie

Webinaire 3 – Abondance (27 mai) 

  • Anne-Marie Aubert, coordinatrice du Conseil Système alimentaire Montréalais (CSAM)
  • Martine Boulianne, Professeure, Faculté de Médecine Vétérinaire, UdeM
  • Christopher Bryant, Département de Géographie, UdeM
  • François Couture, Gestionnaire du secteur agroalimentaire
  • Marina Jolly, Chargée de projet, Vivre en ville
  • Johanne Labrecque, Professeure, Département de Marketing, HEC
  • Geneviève Mercille, Professeure, Département de nutrition, UdeM
  • Véronique Provencher, Professeure, Centre Nutrition Santé et Société (NUTRISS), INAF et École de nutrition, ULaval
  • Olivier Riffon, Département des sciences fondamentales, Université du Québec à Chicoutimi

Pour aller plus loin : 

Retour haut de page