ENSEMBLE POUR UN FUTUR SOUHAITABLE

Face à la crise écologique qu’affronte l’humanité, l’Université de Montréal et Espace pour la vie s’allient et proposent Chemins de transition afin d’engager la communauté universitaire, au côté des citoyen·ne·s et des autres forces vives de la société, dans le nécessaire débat sur la transition au Québec.

Appuyé par le vice-rectorat à la recherche, à la découverte, à la création et à l’innovation et par le vice-rectorat aux affaires étudiantes et aux études, Chemins de transition est l’un des fruits du Laboratoire d’innovation de l’Université de Montréal qui a pour but de stimuler les liens entre les activités de recherche et d’enseignement, de proposer des perspectives de réflexion originales et de développer de grands projets interdisciplinaires fédérateurs qui répondent aux enjeux de la société actuelle. Plus spécifiquement, Chemins de transition est né du projet CLAD (Construire l’avenir durablementqui vise notamment à resserrer les liens entre les différents domaines (énergie, nouveaux matériaux, santé publique, microbiologie, bien-être animal, biodiversité, aménagement) afin de stimuler tant l’enseignement que la recherche à l’interface de ces pôles d’excellence.

Du côté d’Espace pour vie, Chemins de transition s’inscrit dans son Laboratoire des possibles, à travers lequel se développent divers projets invitant les citoyens à passer à l’action pour faire une véritable différence pour notre planète et faire face à la crise climatique actuelle. Espace pour la vie est fier d’être partenaire de cette initiative québécoise en faveur de la biodiversité correspondant à la vision 2020-2030 de la Ville de Montréal en matière de transition écologique.

C’est pourquoi, Espace pour la vie met à profit, dans le cadre de Chemins de transition, une partie de sa grande équipe constituée de plusieurs expert·e·s, dont l’expérience et les expertises diversifiées apporteront des contenus riches, des perspectives variées et des possibilités de diffusion nécessaire à la portée du projet.

Le conseil de direction de Chemins de transition valide les orientations majeures du projet, dont le choix des grands défis et la composition du comité d’orientation.

Louise Béliveau
Vice-rectrices affaires étudiantes et développement durable
Professeure titulaire, Faculté de médecine – École de kinésiologie et des sciences de l’activité physique, Université de Montréal

Charles-Mathieu Brunelle
Directeur, Espace pour la vie

Marie-Josée Hébert
Vice-rectrice à la recherche, à la découverte, à la création et à l’innovation
Professeure titulaire, Faculté de médecine – Département de médecine, Université de Montréal

Albane Le Nay
Chef de division Communications et marketing, Espace pour la vie

Franck Scherrer
Directeur et instigateur de Chemins de transition
Vice-recteur associé, Vice-rectorat à la recherche, à la découverte, à la création et à l’innovation
Professeur titulaire, École d’urbanisme et d’architecture de paysage faculté de l’aménagement, Université de Montréal

Observatrices

Karine Jalbert
Conseillère en planification par intérim, Espace pour la vie

Mélanie McDonald
Responsable de projet, Chemins de transition

* Les membres du comité d’orientation seront présentés sous peu.

Les membres du comité d’orientation seront présentés sous peu.

Franck Scherrer

Directeur académique et instigateur de Chemins de transition Professeur titulaire, Faculté de l’aménagement – École d’urbanisme et d’architecture de paysage, Université de Montréal
En savoir plus

Franck Scherrer, est professeur titulaire en urbanisme à l’Université de Montréal depuis 2010. Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure de Paris, il est diplômé en géographie (M.sc. université Lyon 2), et en urbanisme (P.h.D  Institut d’urbanisme de Paris). Il a été tout d’abord chargé de mission pour la prospective des villes au sein du ministère français de l’urbanisme, puis professeur à l’Institut d’urbanisme de Paris (Université Paris-Val de Marne), et à l’Institut d’urbanisme de Lyon (Université Lumière Lyon 2) dont il est le directeur de 2006 à 2010. Il a la particularité d’avoir enseigné en parallèle dans des écoles de génie (professeur associé à l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées et à l’Ecole Nationale des Travaux Publics de l’État), en France, et comme professeur invité à l’Université Libanaise et à l’Université Tongji de Shanghai. Son activité de chercheur s’est déroulée au sein du Laboratoire CNRS Techniques, Territoires, Sociétés (Paris Marne-la- Vallée) puis du Laboratoire CNRS Environnement, Ville, Société (Lyon), où il a été directeur de l’équipe de recherche « action et territorialisation. Il a été par ailleurs président de l’APERAU, association internationale de promotion de la recherche et de l’enseignement de l’urbanisme qui regroupe les instituts d’urbanisme francophones de 2014 à 2018. Il a rejoint l’Université de Montréal en 2010 en tant que directeur de l’Institut d’urbanisme, puis, à partir de 2016, directeur de l’École d’urbanisme et d’architecture de paysage.

Son expérience est particulièrement étendue en matière d’animation scientifique au sein de dispositifs de recherches intersectoriels (société et culture et nature et technologie) comme les programmes interdisciplinaires de recherche sur la ville du CNRS, du Plan Urbanisme, Construction, Architecture, ou de la Zone-Atelier Bassin du Rhône du CNRS durant sa carrière en France, et comme directeur de l’Institut EDDEC qui a pour mission de soutenir et promouvoir la formation, la recherche, l’action et le rayonnement de l’Université de Montréal, HEC Montréal et Polytechnique Montréal, en matière d’environnement, de développement durable et d’économie circulaire.

Mélanie McDonald

Responsable de projet

Mélanie est titulaire d’un baccalauréat en psychosociologie, d’un DESS et d’une maîtrise en environnement. Depuis 2003, elle a lancé, coordonné et accompagné plusieurs projets environnementaux, en stimulant et facilitant la participation d’une grande variété d’acteurs. Elle a démarré sa carrière à titre de coordonnatrice provinciale du projet Campus durables, en concertation avec ses homologues à l’échelle canadienne. Après avoir organisé le Rendez-vous international sur les applications du développement durable, avec le Dr Brundtland comme conférencière d’honneur, elle a mis sur pied le Conseil québécois des événements écoresponsables. Elle a animé une centaine de conférence et formations sur le sujet, créer un réseau de conseillers régionaux et instiguer le développement de la norme BNQ sur l’organisation d’événements écoresponsables. Mélanie a ensuite été consultante senior à Paris dans un cabinet Des Enjeux et des Hommes, où elle a contribué à développer et tester une méthodologie innovante en accompagnement du changement & RSE. Elle a formé des équipes de niveaux hiérarchiques, métiers et secteurs d’activités très variés à leurs enjeux et leviers spécifiques de responsabilité sociétale.

De 2014 à 2019, Mélanie a dirigé les opérations de l’Institut EDDEC, participant activement à l’émergence de l’économie circulaire au Québec. Elle a animé le Pôle québécois de l’économie circulaire, ainsi que plusieurs formations, événements et projets de recherche sur cette transition économique. Mélanie a également coordonné la rédaction d’un ouvrage collectif, l’organisation d’une école d’été annuelle, l’élaboration d’un «MOOC» réunissant une centaine d’intervenants, ainsi que la conception du schéma québécois de l’économie circulaire et de la plateforme collaborative Québec Circulaire. Depuis janvier 2020, elle poursuit cette mission de mettre à profit le savoir de plusieurs sciences et acteurs de la société au service de la transition.

Manon Boiteux

Chargée de projet

Manon Boiteux est titulaire d’une Maitrise en Sciences de l’environnement (Université de La Rochelle) et d’un DESS en gestion – Développement durable (HEC Montréal). Après avoir travaillé pour une OBNL comme chargée de projet sur la conservation du fleuve Saint-Laurent, Manon a intégré l’Institut EDDEC (Environnement, développement durable et économie circulaire) en janvier 2019. Elle a notamment mené des projets de recherche et organisé une école d’été à sur le campus de l’Université de Montréal sur la thématique de l’économie circulaire, travaillant étroitement avec le milieu de l’enseignement et de la recherche. Depuis juin 2019, elle coordonne le projet « Construire l’avenir durablement » du Laboratoire d’Innovation de l’UdeM d’où naissent des projets multidisciplinaires touchant aux enjeux du développement durable. Présente depuis la naissance du projet Chemins de transition, elle travaille, entre autres, en tant que chargée de projet sur le défi de la transition alimentaire.

Martin Deron

Chargé de projet

Martin apporte à l’équipe Chemins de transition une grande connaissance des enjeux liés aux transitions écologique et numérique. Il a reçu une formation multidisciplinaire internationale (bac en sciences sociales et maîtrise en gestion de l’environnement) qui lui permet d’aborder les enjeux de la transition de manière systémique. En parallèle, il a eu l’opportunité de développer une expertise sur le numérique en travaillant pour l’organisme environnemental Future Earth. Au sein du programme “Sustainability in the digital age” de l’organisme, il a notamment travaillé avec le Centre d’Intelligence Collective du MIT sur le projet Futures Colab, et a participé à la rédaction du rapport D^2S Agenda, qui analyse les opportunités et les défis pour tirer parti de la transition numérique.

Clara Guillemin

Auxiliaire de recherche

Clara est titulaire d’un Master en Politiques Publiques, spécialisée en Politique sociale et Innovation Sociale, de Sciences Po Paris. Elle complète présentement son mémoire de maîtrise en Environnement et Développement Durable (Université de Montréal). Ses expériences professionnelles passées ont toutes été réalisées dans le secteur de l’économie sociale et solidaire en France. Elle a notamment été chargée de développement pour le projet médico-social K-Dog (Institut Curie) puis pour le projet Convergence (Emmaüs Défi). Au sein de Chemins de Transition, Clara réalise des veilles scientifiques sur le sujet de la transition et contribue à des activités transverses. Depuis mai 2020, son travail porte, entre autres, sur la conduite du 3ème Grand Défi.

Photo Marina Jolly

Marina Jolly

Agente de coordination

Marina est titulaire d’une maîtrise en gestion (majeure communication) et d’un DESS environnement et développement durable. C’est d’ailleurs à l’occasion de ce retour aux études en 2015 qu’elle a réalisé un travail de recherche sur la transition des écosystèmes alimentaires urbains. Animée d’une volonté de concrétiser ses réflexions, elle a cofondé l’organisme Récolte, qui catalyse la création de solutions locales menant à une transformation durable des écosystèmes alimentaires. Elle a entre autres conçu l’identité et les outils de communication de l’OBNL. Marina a également collaboré avec Vivre en Ville et Solon, deux expériences qui lui ont beaucoup appris sur le rôle des collectivités et des citoyens dans la transition. Elle a rejoint Chemins de transition à l’automne 2020 avec un rôle en deux volets: appuyer le défi alimentaire, et coordonner les communications du projet.

Sophie-Anne Legendre

Responsable des communications (jusqu’en septembre 2020)

Sophie-Anne a mis en place les outils de communication fondamentaux du projet, dont ce site Web. Toute l’équipe de Chemins de transition la remercie chaleureusement !

Christophe Abrassart

Professeur agrégé Faculté de l’aménagement – École de design, Université de Montréal
En savoir plus

PhD en Sciences de Gestion (CGS, MinesParisTech) est professeur à l’école de design de l’Université de Montréal et co-directeur du DESS en éco-design stratégique (UdeM-Polytechnique Montréal). Il conçoit et anime régulièrement des ateliers de co-design prospectif avec le Lab Ville Prospective de l’Université de Montréal, avec plus de 30 ateliers réalisés avec de nombreuses parties prenantes depuis 2013, en phase d’avant-projet ou en prospective stratégique, notamment : cinq ateliers pour des nouvelles bibliothèques d’arrondissement à Montréal, des ateliers sur de nouveaux campus universitaire (ex. Campus MIL), les espaces publics (Square Philips 2024, Parc Jean Drapeau 2037), la conversion des quartiers à l’économie circulaire, les styles de vie à très faible emprunte carbone, le développement des énergies renouvelables (avec l’IREQ), les modèles d’innovation ouverte pour l’industrie à Montréal, la politique entrepreneuriale de Montréal (les écosystèmes JeFaisMtl), les futurs possibles des arrondissements à Montréal (Vivre-travailler-se divertir en 2037 à Rosemont, le Quartier des générations en 2025 à Ahuntsic), et l’Intelligence artificielle au Québec en 2025 (pour la Déclaration de Montréal IA Responsable). Ses recherches portent sur les méthodes de prospective stratégique et de conception innovante, l’éco-design de systèmes de produits-services durables, la ville durable et la ville intelligente au XXIe siècle. Il est également professeur-associé au CIRAIG (Polytechnique Montréal), chercheur au groupe Design et Société (École de design, UdeM) et au Centre de recherche en éthique (CRÉ, UdeM) et chercheur-associé au groupe Mosaic (HEC Montréal) et, depuis 2019, co-responsable de l’Axe Environnement, Ville Intelligente, Mobilités et Territoires à l’OBVIA (Observatoire International sur les enjeux sociétaux de l’IA et du numérique).

Emmanuel Raufflet

Professeur titulaire, Département de management, HEC Montréal
En savoir plus

Dr. Emmanuel Raufflet (Ph.D. Management, Université McGill) est professeur de management à HEC Montréal. Ses recherches portent sur l’innovation sociale, le développement durable et l’économie circulaire. Il a été professeur invité dans plusieurs universités et écoles de gestion internationales. Il a dirigé des projets de recherche sur l’énergie, la durabilité et l’acceptabilité sociale, et l’économie circulaire avec des organisations publiques, privées et sans but lucratif. Il a récemment dirigé plusieurs recherches sur l’économie circulaire. Il a publié et coédité 8 livres, a écrit plus de 50 chapitres, 60 articles et 30 cas pédagogiques. Il est responsable pédagogique de la maîtrise en management et du diplôme d’études supérieures en gestion et développement durable à HEC Montréal. Il a été directeur académique de l’IEDDEC (Institut Environnement, Développement durable et Économie Circulaire).

Rafael Ziegler

Professeur invité, HEC Montréal
En savoir plus

Rafael Ziegler est professeur invité à HEC Montréal et membre du Centre de recherche en éthique. Après des études en philosophie et en économie à la London School of Economics et à l’Université McGill, il a cofondé en 2009 le groupe de recherche socio-écologique GETIDOS, basé à Greifswald et à Berlin. GETIDOS signifie “GEtting ThIngs DOne Sustainably” et se situe dans le développement durable comme processus ouvert. 

Ses intérêts de recherche sont l’innovation sociale, l’éthique environnementale et la philosophie de l’économie. Son travail porte sur les innovateurs sociaux non seulement comme source empirique mais aussi comme source de contributions conceptuelles. Il s’intéresse tout particulièrement aux innovations sociales en relation avec l’eau, la justice et le développement durable.

Contributeurs financiers

En plus des ressources allouées par l’UdeM et Espace pour la vie à ce projet, Chemins de transition a reçu un appui financier de la part de l’Institut de l’Énergie Trottier, du CIRODD, et de VRM, le réseau de recherche et de connaissances sur la ville et l’urbain. Nous les remercions chaleureusement.

Autres contributeurs

Ils nous inspirent

Pour participer aux Chemins de transition consultez le calendrier des activités, abonnez-vous à notre liste d’envoi, proposez un grand défi, ou contactez-nous !

Le conseil de direction de Chemins de transition valide les orientations majeures du projet, dont le choix des grands défis et la composition du comité d’orientation.

Louise Béliveau
Vice-rectrices affaires étudiantes et développement durable
Professeure titulaire, Faculté de médecine – École de kinésiologie et des sciences de l’activité physique, Université de Montréal

Charles-Mathieu Brunelle
Directeur, Espace pour la vie

Marie-Josée Hébert
Vice-rectrice à la recherche, à la découverte, à la création et à l’innovation
Professeure titulaire, Faculté de médecine – Département de médecine, Université de Montréal

Albane Le Nay
Chef de division Communications et marketing, Espace pour la vie

Franck Scherrer
Directeur et instigateur de Chemins de transition
Vice-recteur associé, Vice-rectorat à la recherche, à la découverte, à la création et à l’innovation
Professeur titulaire, École d’urbanisme et d’architecture de paysage faculté de l’aménagement, Université de Montréal

Observatrices

Karine Jalbert
Conseillère en planification par intérim, Espace pour la vie

Mélanie McDonald
Responsable de projet, Chemins de transition

* Les membres du comité d’orientation seront présentés sous peu.

Les membres du comité d’orientation seront présentés sous peu.

Franck Scherrer

Directeur académique et instigateur de Chemins de transition Professeur titulaire, Faculté de l’aménagement – École d’urbanisme et d’architecture de paysage, Université de Montréal
En savoir plus

Franck Scherrer, est professeur titulaire en urbanisme à l’Université de Montréal depuis 2010. Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure de Paris, il est diplômé en géographie (M.sc. université Lyon 2), et en urbanisme (P.h.D  Institut d’urbanisme de Paris). Il a été tout d’abord chargé de mission pour la prospective des villes au sein du ministère français de l’urbanisme, puis professeur à l’Institut d’urbanisme de Paris (Université Paris-Val de Marne), et à l’Institut d’urbanisme de Lyon (Université Lumière Lyon 2) dont il est le directeur de 2006 à 2010. Il a la particularité d’avoir enseigné en parallèle dans des écoles de génie (professeur associé à l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées et à l’Ecole Nationale des Travaux Publics de l’État), en France, et comme professeur invité à l’Université Libanaise et à l’Université Tongji de Shanghai. Son activité de chercheur s’est déroulée au sein du Laboratoire CNRS Techniques, Territoires, Sociétés (Paris Marne-la- Vallée) puis du Laboratoire CNRS Environnement, Ville, Société (Lyon), où il a été directeur de l’équipe de recherche « action et territorialisation. Il a été par ailleurs président de l’APERAU, association internationale de promotion de la recherche et de l’enseignement de l’urbanisme qui regroupe les instituts d’urbanisme francophones de 2014 à 2018. Il a rejoint l’Université de Montréal en 2010 en tant que directeur de l’Institut d’urbanisme, puis, à partir de 2016, directeur de l’École d’urbanisme et d’architecture de paysage.

Son expérience est particulièrement étendue en matière d’animation scientifique au sein de dispositifs de recherches intersectoriels (société et culture et nature et technologie) comme les programmes interdisciplinaires de recherche sur la ville du CNRS, du Plan Urbanisme, Construction, Architecture, ou de la Zone-Atelier Bassin du Rhône du CNRS durant sa carrière en France, et comme directeur de l’Institut EDDEC qui a pour mission de soutenir et promouvoir la formation, la recherche, l’action et le rayonnement de l’Université de Montréal, HEC Montréal et Polytechnique Montréal, en matière d’environnement, de développement durable et d’économie circulaire.

Mélanie McDonald

Responsable de projet

Mélanie est titulaire d’un baccalauréat en psychosociologie, d’un DESS et d’une maîtrise en environnement. Depuis 2003, elle a lancé, coordonné et accompagné plusieurs projets environnementaux, en stimulant et facilitant la participation d’une grande variété d’acteurs. Elle a démarré sa carrière à titre de coordonnatrice provinciale du projet Campus durables, en concertation avec ses homologues à l’échelle canadienne. Après avoir organisé le Rendez-vous international sur les applications du développement durable, avec le Dr Brundtland comme conférencière d’honneur, elle a mis sur pied le Conseil québécois des événements écoresponsables. Elle a animé une centaine de conférence et formations sur le sujet, créer un réseau de conseillers régionaux et instiguer le développement de la norme BNQ sur l’organisation d’événements écoresponsables. Mélanie a ensuite été consultante senior à Paris dans un cabinet Des Enjeux et des Hommes, où elle a contribué à développer et tester une méthodologie innovante en accompagnement du changement & RSE. Elle a formé des équipes de niveaux hiérarchiques, métiers et secteurs d’activités très variés à leurs enjeux et leviers spécifiques de responsabilité sociétale.

De 2014 à 2019, Mélanie a dirigé les opérations de l’Institut EDDEC, participant activement à l’émergence de l’économie circulaire au Québec. Elle a animé le Pôle québécois de l’économie circulaire, ainsi que plusieurs formations, événements et projets de recherche sur cette transition économique. Mélanie a également coordonné la rédaction d’un ouvrage collectif, l’organisation d’une école d’été annuelle, l’élaboration d’un «MOOC» réunissant une centaine d’intervenants, ainsi que la conception du schéma québécois de l’économie circulaire et de la plateforme collaborative Québec Circulaire. Depuis janvier 2020, elle poursuit cette mission de mettre à profit le savoir de plusieurs sciences et acteurs de la société au service de la transition.

Manon Boiteux

Chargée de projet

Manon Boiteux est titulaire d’une Maitrise en Sciences de l’environnement (Université de La Rochelle) et d’un DESS en gestion – Développement durable (HEC Montréal). Après avoir travaillé pour une OBNL comme chargée de projet sur la conservation du fleuve Saint-Laurent, Manon a intégré l’Institut EDDEC (Environnement, développement durable et économie circulaire) en janvier 2019. Elle a notamment mené des projets de recherche et organisé une école d’été à sur le campus de l’Université de Montréal sur la thématique de l’économie circulaire, travaillant étroitement avec le milieu de l’enseignement et de la recherche. Depuis juin 2019, elle coordonne le projet « Construire l’avenir durablement » du Laboratoire d’Innovation de l’UdeM d’où naissent des projets multidisciplinaires touchant aux enjeux du développement durable. Présente depuis la naissance du projet Chemins de transition, elle travaille, entre autres, en tant que chargée de projet sur le défi de la transition alimentaire.

Martin Deron

Chargé de projet

Martin apporte à l’équipe Chemins de transition une grande connaissance des enjeux liés aux transitions écologique et numérique. Il a reçu une formation multidisciplinaire internationale (bac en sciences sociales et maîtrise en gestion de l’environnement) qui lui permet d’aborder les enjeux de la transition de manière systémique. En parallèle, il a eu l’opportunité de développer une expertise sur le numérique en travaillant pour l’organisme environnemental Future Earth. Au sein du programme “Sustainability in the digital age” de l’organisme, il a notamment travaillé avec le Centre d’Intelligence Collective du MIT sur le projet Futures Colab, et a participé à la rédaction du rapport D^2S Agenda, qui analyse les opportunités et les défis pour tirer parti de la transition numérique.

Clara Guillemin

Auxiliaire de recherche

Clara est titulaire d’un Master en Politiques Publiques, spécialisée en Politique sociale et Innovation Sociale, de Sciences Po Paris. Elle complète présentement son mémoire de maîtrise en Environnement et Développement Durable (Université de Montréal). Ses expériences professionnelles passées ont toutes été réalisées dans le secteur de l’économie sociale et solidaire en France. Elle a notamment été chargée de développement pour le projet médico-social K-Dog (Institut Curie) puis pour le projet Convergence (Emmaüs Défi). Au sein de Chemins de Transition, Clara réalise des veilles scientifiques sur le sujet de la transition et contribue à des activités transverses. Depuis mai 2020, son travail porte, entre autres, sur la conduite du 3ème Grand Défi.

Photo Marina Jolly

Marina Jolly

Agente de coordination

Marina est titulaire d’une maîtrise en gestion (majeure communication) et d’un DESS environnement et développement durable. C’est d’ailleurs à l’occasion de ce retour aux études en 2015 qu’elle a réalisé un travail de recherche sur la transition des écosystèmes alimentaires urbains. Animée d’une volonté de concrétiser ses réflexions, elle a cofondé l’organisme Récolte, qui catalyse la création de solutions locales menant à une transformation durable des écosystèmes alimentaires. Elle a entre autres conçu l’identité et les outils de communication de l’OBNL. Marina a également collaboré avec Vivre en Ville et Solon, deux expériences qui lui ont beaucoup appris sur le rôle des collectivités et des citoyens dans la transition. Elle a rejoint Chemins de transition à l’automne 2020 avec un rôle en deux volets: appuyer le défi alimentaire, et coordonner les communications du projet.

Sophie-Anne Legendre

Responsable des communications (jusqu’en septembre 2020)

Sophie-Anne a mis en place les outils de communication fondamentaux du projet, dont ce site Web. Toute l’équipe de Chemins de transition la remercie chaleureusement !

Christophe Abrassart

Professeur agrégé Faculté de l’aménagement – École de design, Université de Montréal
En savoir plus

PhD en Sciences de Gestion (CGS, MinesParisTech) est professeur à l’école de design de l’Université de Montréal et co-directeur du DESS en éco-design stratégique (UdeM-Polytechnique Montréal). Il conçoit et anime régulièrement des ateliers de co-design prospectif avec le Lab Ville Prospective de l’Université de Montréal, avec plus de 30 ateliers réalisés avec de nombreuses parties prenantes depuis 2013, en phase d’avant-projet ou en prospective stratégique, notamment : cinq ateliers pour des nouvelles bibliothèques d’arrondissement à Montréal, des ateliers sur de nouveaux campus universitaire (ex. Campus MIL), les espaces publics (Square Philips 2024, Parc Jean Drapeau 2037), la conversion des quartiers à l’économie circulaire, les styles de vie à très faible emprunte carbone, le développement des énergies renouvelables (avec l’IREQ), les modèles d’innovation ouverte pour l’industrie à Montréal, la politique entrepreneuriale de Montréal (les écosystèmes JeFaisMtl), les futurs possibles des arrondissements à Montréal (Vivre-travailler-se divertir en 2037 à Rosemont, le Quartier des générations en 2025 à Ahuntsic), et l’Intelligence artificielle au Québec en 2025 (pour la Déclaration de Montréal IA Responsable). Ses recherches portent sur les méthodes de prospective stratégique et de conception innovante, l’éco-design de systèmes de produits-services durables, la ville durable et la ville intelligente au XXIe siècle. Il est également professeur-associé au CIRAIG (Polytechnique Montréal), chercheur au groupe Design et Société (École de design, UdeM) et au Centre de recherche en éthique (CRÉ, UdeM) et chercheur-associé au groupe Mosaic (HEC Montréal) et, depuis 2019, co-responsable de l’Axe Environnement, Ville Intelligente, Mobilités et Territoires à l’OBVIA (Observatoire International sur les enjeux sociétaux de l’IA et du numérique).

Emmanuel Raufflet

Professeur titulaire, Département de management, HEC Montréal
En savoir plus

Dr. Emmanuel Raufflet (Ph.D. Management, Université McGill) est professeur de management à HEC Montréal. Ses recherches portent sur l’innovation sociale, le développement durable et l’économie circulaire. Il a été professeur invité dans plusieurs universités et écoles de gestion internationales. Il a dirigé des projets de recherche sur l’énergie, la durabilité et l’acceptabilité sociale, et l’économie circulaire avec des organisations publiques, privées et sans but lucratif. Il a récemment dirigé plusieurs recherches sur l’économie circulaire. Il a publié et coédité 8 livres, a écrit plus de 50 chapitres, 60 articles et 30 cas pédagogiques. Il est responsable pédagogique de la maîtrise en management et du diplôme d’études supérieures en gestion et développement durable à HEC Montréal. Il a été directeur académique de l’IEDDEC (Institut Environnement, Développement durable et Économie Circulaire).

Rafael Ziegler

Professeur invité, HEC Montréal
En savoir plus

Rafael Ziegler est professeur invité à HEC Montréal et membre du Centre de recherche en éthique. Après des études en philosophie et en économie à la London School of Economics et à l’Université McGill, il a cofondé en 2009 le groupe de recherche socio-écologique GETIDOS, basé à Greifswald et à Berlin. GETIDOS signifie “GEtting ThIngs DOne Sustainably” et se situe dans le développement durable comme processus ouvert. 

Ses intérêts de recherche sont l’innovation sociale, l’éthique environnementale et la philosophie de l’économie. Son travail porte sur les innovateurs sociaux non seulement comme source empirique mais aussi comme source de contributions conceptuelles. Il s’intéresse tout particulièrement aux innovations sociales en relation avec l’eau, la justice et le développement durable.

Contributeurs financiers

En plus des ressources allouées par l’UdeM et Espace pour la vie à ce projet, Chemins de transition a reçu un appui financier de la part de l’Institut de l’Énergie Trottier, du CIRODD, et de VRM, le réseau de recherche et de connaissances sur la ville et l’urbain. Nous les remercions chaleureusement.

Autres contributeurs

Ils nous inspirent

Pour participer aux Chemins de transition consultez le calendrier des activités, abonnez-vous à notre liste d’envoi, proposez un grand défi, ou contactez-nous !

Retour haut de page